Inscriptions enseignement
LES JOURNÉES FORMATION

CLINIQUE DE LA HONTE. Sexuel et lien social

Par :
Paul-Laurent ASSOUN

La honte est un affect cuisant qui saisit le sujet et lui fait « perdre la face ».

Symptôme du lien social, elle comporte un enjeu foncièrement sexuel, de mise à nu physique et morale du sujet, liée à la culpabilité mais dont il faut la distinguer.

L’émergence de la honte est le signe de l’entrée de l’enfant dans le lien social, la pudeur apparaissant comme une « formation réactionnelle » contre les motions pulsionnelles.

Cela pose la question spéculaire de la nudité et de la découverte de la différence sexuelle entre garçons et filles, donc de l’intimité fantasmatique dévoilée.

Une clinique de la honte se déploie des phobies aux somatisations, comme l’atteste la peur panique de rougir en situation sociale (éreutophobie). La honte est le prototype de « l’angoisse sociale ». Elle révèle l’angoisse que l’homme a de son corps et mène à la « honte de vivre » (Lacan) qui va bien au-delà de la convention. Le pervers exploite la honte de l’autre pour organiser la transgression par l’excitation. Enfin se profile la honte pour l’autre, celle que l’autre ne sait pas éprouver….

P.-L. Assoun, Le préjudice et l’idéal, L’excitation et ses destins, PUF ; Corps et

symptôme, L’angoisse, Economica/Anthropos

LES PSYCHOSES. Abord psychanalytique

Par :
Gérard BONNET
Nul ne peut s'aventurer sur le terrain psy quel qu'il soit sans avoir une idée aussi claire que possible de ce qu'est la psychose et de la façon de se comporter dès lors qu'on y est confronté. Il est clair par exemple que les thérapies actives actuelles ne peuvent rien y faire et qu'elles sont même déconseillées. Quant à la psychanalyse ou à la psychothérapie analytique, elle n'est possible qu'à certaines conditions
L'objectif de cette journée sera donc de déterminer d'abord les caractéristiques de la psychose, à quoi on la reconnaît, et ses différentes modalités.
On verra ensuite à quelles conditions une thérapie est possible et souhaitable, et les problèmes particuliers auxquels elle nous confronte.
 
Gérard Bonnet est psychanalyste (APF) et Directeur de l'EPCI. Il publie en Avril 2020 un nouvel ouvrage sur "Le transfert, fer de lance de la psychanalyse", In Press, dans lequel il aborde le transfert psychotique.

UNE ANALYSE A-T-ELLE UNE FIN ?

Par :
Paul-Laurent ASSOUN

LES PASSAGES À L'ACTE. Clinique et théorie

Par :
Paul-Laurent ASSOUN

La notion pénale de « passage à l’acte », est devenue une catégorie psychopathologique. Il s’agit donc de clarifier ce point en centrant la question sur l’acte- symptôme. Dans quelle mesure un acte peut il avoir valeur de symptôme? Comment reconnaître la signification inconsciente d’un acte, quel qu’il soit ? Cela oblige à questionner le lien entre acte-symptôme et angoisse. Comme s’opère le passage du fantasme à l’acte, faut il y voir un accomplissement ou un échec du fantasme ? Cela pose la question de l’acte délinquant ou criminel et de son statut inconscient. Le passage à l’acte est ce symptôme destiné à être interprété, mise en acte du sujet. Cela pose enfin La question de l’acting out, c’est-à-dire des actes-symptômes survenant au cours de L’analyse et de leur lien au transfert .

 

P,-L. Assoun, L’angoisse, Le transfert, Economica/Anthropos

LES AUTEURS ANGLAIS: WINNICOTT, BION, MELZLER

Par :
Catherine WIEDER

Première intervention : une perspective HISTORIQUE autour des auteurs psychanalystes britanniques : en effet WINNICOTT, BION, MELZER et MILNER permettent d’interroger les présupposés théoriques des pratiques actuelles de thérapies d’inspiration psychanalytique et leurs présupposés théoriques susceptibles de servir de CADRE à nos intentions de soin psychique et de symbolisation.

 

Deuxième intervention : Grâce une approche toujours PRATIQUE (cas cliniques), j’interrogerai les effets concrets d’une théorisation de la transitionnalité et du medium malléable. C’est par cet engagement sur le terrain de pratiques cliniques spécifiques particulièrement efficientes pour des patients qui ne relèvent pas d’un cadre psychanalytique classique, que la psychanalyste anglo-saxonne que je suis essaye de montrer sa force et la fécondité toujours renouvelée.

 

Catherine WIEDER

MCF Honoraire des Universités,

Psychanalyste

CLINIQUE DE L’ENNUI DE LA DEPRESSION A LA JOUISSANCE

Par :
Paul-Laurent ASSOUN

L’ennui, expérience  commune, mérite d’être abordée par la psychanalyse : elle est le premier signe de la dépression, qui peut aller jusqu’à la « douleur d’exister »  mélancolique.  Etymologiquement, l’ennui dit le tourment, c’est un affect qui, au-delà de ses formes passagères, peut s’avérer  torturant  (on dit bien « s’ennuyer à mourir »). L’ennui est une expérience majeure de la vie infantile, révélant le rapport douloureux de l’enfant au temps et au corps. La forme pronominale indique que le sujet s’ennuie de lui même, mais aussi parce qu’il est régi par le temps des adultes. La dépendance parentale,  notamment envers la figure maternelle, sentiment de l’Autre envahissant, fait de l’ennui une forme de l’angoisse. Plus tard, s’ennuyer avec son autre vient signer une solitude à deux.  

Une clinique de l’ennui élargie interroge l’expérience du vide, comme dans la dissociation schizophrénique. Mais le sujet peut faire de son « évidement » et de son désarroi, en sublimant son ennui, une expérience en lien  à cet Autre à la fois absent et omniprésent qu’est le Dieu des mystiques. Ce qui interroge notamment les figures de la solitude et du féminin. L’ennui prend alors la portée d’une expérience intime de l’altérité, comme jouissance.

 

(*) Professeur émérite à l’Université Paris-7 (Université de Paris), psychanalyste, auteur entre autres  de La sublimation. Leçons de psychanalyse, Editions Economica en lien avec cette session.

Le nouveau programme de l'EPCI est en ligne. N'hésitez pas à nous joindre pour toute question par mail ou par téléphone. Les inscriptions soont
Parcours, écrits et interventions de 1968 à nos jours de G. BONNET

Interventions de G. Bonnet disponibles à l’EPCI   Ces textes peuvent être commandés : 3€ par texte et 1€ de
Avril 2020
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
NEWSLETTER
Inscrivez-vous pour recevoir par mail les prochaines lettres d'information de l'école